Transat Jacques Vabre : Une performance remarquable pour les skippers de Prysmian Group

Transat Jacques Vabre : Une performance remarquable pour les skippers de Prysmian Group

Ce dimanche 28 novembre, le partenaire de Prysmian Group, Giancarlo Pedote, et son coéquipier Martin Le Pape, ont passé avec fierté la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre. Malgré les difficultés, leur parfaite entente sur le bateau leur a permis d’atteindre avec brio la 6ème place du classement dans la catégorie des IMOCA.

A 8h44 (heure de Paris) dimanche 28 novembre, Giancarlo Pedote et Martin Le Pape ont terminé la mythique course transatlantique, allant du Havre à la Martinique.

Cette 15ème édition n’a pas été de tout repos pour notre duo de skippers qui n’a pas été épargné par les aléas du vent ! Mais les deux hommes n’ont pas ménagé leurs efforts, et grâce à leur concentration et leur détermination à toute épreuve, ils ont réussi à prendre la 6ème place sur les derniers miles. 

Le duo est fier de sa course. Exploitant à 100% le potentiel du bateau, Giancarlo et Martin estiment avoir bien navigué à la fois du point de vue de la stratégie que de celui de la vitesse. Une énergie qui leur permet d’atteindre une très belle place au classement. Grâce à leur engagement sans faille, les skippers de Prysmian Group ont produit une remarquable performance, rivalisant avec les bateaux les plus avancés de la flotte. C’est fatigués, mais surtout émus, que le duo arrive sur la ligne d’arrivée. 

Une équipe qui fonctionne 

Le duo doit aussi sa réussite à sa parfaite symbiose. Pourtant peu en contact avant le départ, les skippers ont su communiquer et se répartir les tâches de façon fluide. Mais plus encore, ils ont su s’adapter et se montrer solidaires l’un envers l’autre : « On s’adapte au jour le jour en fonction de la fatigue ou de l’état d’esprit de chacun », a affirmé Giancarlo. Leur complémentarité, ainsi que leur complicité, leur ont permis de fonctionner à la perfection tout en préservant la bonne humeur sur le bateau. Très heureux d’avoir navigué ensemble et d’avoir partagé cette expérience, ils vont presque regretter ces difficiles 21 jours en mer. 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *