Salon du Bourget, Prysmian Group présente des câbles pour l’aéronautique et le spatial

Le groupe Prysmian sera présent au salon du Bourget du 19 au 25 juin, l’occasion pour les équipes d’exposer les dernières nouveautés en matière de câbles aéronautique et spatial. Nous avons rencontré Christophe Pelletier, Directeur Commercial Aérospatial chez Prysmian Group.

La dernière édition du salon du Bourget remonte à 2019, en partie à cause du Covid-19. Quatre ans après, quels sont les enjeux qui attendent les professionnels de l’aéronautique et du spatial ?

Le salon du Bourget est un événement majeur dans l’industrie aéronautique. C’est également un événement important pour Draka Fileca, qui historiquement participe à chaque édition.

A cette occasion, Draka Fileca a l’opportunité de présenter les évolutions en termes de câbles, et cette année, les innovations sont essentiellement axées sur la décarbonation des avions. Nous présentons donc des câbles encore plus légers qui permettent aux avions de consommer moins de kérosène, mais qui vont s’adapter aussi aux architectures encore plus électriques.

Un des autres enjeux du salon cette année est de permettre aux avions de transporter encore plus d’informations, aussi bien en termes d’IFE qu’en termes d’instrumentation. In Flight Entertainment : c’est tout ce qui permet aux passagers d’avoir une expérience agréable dans l’avion : par exemple, regarder des films, avoir des divertissements, etc. Tous ces équipements-là nécessitent de transmettre des informations avec des débits de plus en plus importants. Pour se faire, nous développons des câbles à fibre optique et nous nous appuyons sur l’expérience du groupe Prysmian qui développe déjà ses propres câbles à fibre optique pour les applications télécoms.

Le Groupe Prysmian est leader sur le marché des câbles aérospatiaux depuis les années 1960. Quelles sont, selon vous, les avantages et les forces du groupe sur ce secteur ? 

Draka Fileca a été créé en 1960 et a toujours accompagné le développement de l’industrie aéronautique et l’électrification des avions. Nous avons été intégrés au groupe Prysmian en 2011 et Draka Fileca peut s’appuyer aujourd’hui sur un partenaire, qui est leader dans le secteur des câbles de l’énergie et de la télécommunication. Cela nous permet d’avoir accès à une expertise et à des produits qui vont être des briques technologiques. Ensuite, on va pouvoir redévelopper des câbles dans le cadre des applications aéronautiques.

L’implantation mondiale du groupe Prysmian permet également à Draka Fileca de pouvoir disposer de sites industriels et donc de produire au plus proche de ses clients.

Quelles sont aujourd’hui les particularités techniques et de fabrication des câbles pour l’aéronautique et l’aérospatial ?

Pour l’aéronautique, on recherche principalement le gain de masse. Plus les câbles seront lourds dans les avions, moins l’avion pourra accueillir de passagers. C’est donc un enjeu extrêmement important.

L’encombrement est également un enjeu important pour l’aéronautique et l’aérospatial. Certaines parties des avions et plus particulièrement des satellites sont extrêmement confinées. Il est donc nécessaire d’avoir des câbles de petite section avec des isolants les plus faibles possibles. On va également rechercher la résistance aux environnements sévères, pour les câbles de l’aéronautique et spatial. Par exemple, sur un avion on veille à ce que le câble résiste au contact du kérosène. Pour le spatial, le câble doit résister à l’exposition des radiations par exemple.

Partenaires de longue date, Prysmian Group fournit à Giancarlo Pedote des câbles pour son bateau, pouvez-vous nous en dire davantage sur la technologie utilisée ?

Alors la technologie utilisée est celle de l’aéronautique. En effet, l’environnement marin peut être d’un point de vue physique ou chimique aussi sévère que celui qu’on peut rencontrer dans l’aéronautique et le spatial.

Ensuite, de la même façon que pour l’aéronautique, on va chercher des encombrements et des masses les plus faibles possibles. Il y a, d’une certaine façon, des synergies entre le monde de l’aéronautique et le monde de la course maritime.

Retrouvez-nous sur le salon SIAE, stand Hall 2B D92, nous vous ferons (re)découvrir nos solutions toujours plus innovantes. Un jeu « AS LIGHT AS LIGHT ! » a été mis en place sur notre stand. Y participer, c’est une chance de gagner un séjour pour 2 personnes au départ de la prochaine Vendée Globe.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *