Retour sur l’énorme projet d’interconnexion électrique France-Espagne

INELFE, le projet d’interconnexion électrique réalisé entre la France et l’Espagne et pour lequel Prysmian Group a été un acteur majeur, fête cette année ces 5 ans d’exploitation ! Zoom sur ce projet hors-norme.

Point de départ : Baixas, à côté de perpignan ; point d’arrivée : Santa Llogaia à côté de Figueras. Ce chantier pharaonique de 75km a nécessité la construction d’un tunnel dédié de 8km et demi pour passer les câbles. Une première à l’époque, ambitieuse et risqué, qui a depuis, fait des petits.

José Santana, chef du projet à l’époque pour la France, nous explique tout :

« Le but de cette interconnexion France-Espagne a été de doubler les échanges d’énergie entre la France et l’Espagne. Prysmian Group est intervenu dans la fabrication des câbles et des accessoires ainsi qu’au niveau du déroulage des câbles dans les fourreaux ; on a fait la jonction de ces câbles jusqu’à relier les 2 extrémités. C’était la première fois qu’un projet d’interconnexion souterraine se faisait.

Cette technologie de transfère d’énergie en courant continue se démarque car elle permet de faire des connexions de très grandes longueurs, c’est-à-dire que l’on peut faire des connexions de plusieurs centaines de kilomètres, ce qui n’est pas possible avec une liaison en courant alternatif. La longueur de la connexion n’est plus une limite.

Prysmian Group a repoussé ses limites en produisant 2500m de câbles pour cette interconnexion. Il y a eu un gros investissement réalisé au niveau des usines, et notamment dans l’usine de Gron, pour pouvoir s’adapter à la fabrication de ces énormes tourets qui pesaient jusqu’à 100 tonnes. Finalement, c’est ce qui nous a permis de nous démarquer de la concurrence et de gagner ce contrat.

Depuis, il y a eu une accélération des projets d’interconnexion à courant continu entre les pays. On a réalisé et mis en service récemment la liaison IFA 2 entre la France et l’Angleterre avec 200 km de câbles sous-marin et la liaison ALEGRrO entre la Belgique et l’Allemagne représentant 90 km de liaison qui est un chantier de General Cable. Au printemps, nous mettrons en fonction la liaison Savoie-Piémont entre la France et l’Italie avec 190 km de liaisons.

Ce projet d’interconnexion France Espagne nous a ouvert énormément de portes. Ces 5 ans marquent une étape. C’est le premier projet sur lequel nous sommes en phase de fin de garantie. Cela témoigne de la fiabilité du système et ouvre aussi d’autres perspectives : par exemple, nous parlons aujourd’hui du marché de la maintenance… »

Retrouvez le témoignage de José Santana et d’autres infos sur votre secteur, dans Plug’In, le podcast du Prysmian Club !


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *