Prochaine étape pour l’Imoca Prysmian Group : la Rolex Fastnet, destination Cherbourg

Giancarlo Pedote s’élancera à bord de son IMOCA Prysmian Group à l’occasion de la 50ème édition de la course Rolex Fastnet le 22 juillet prochain. Le départ de la course se fera de Cowes sur l’île de Wight en Angleterre et se terminera à Cherbourg-en-Cotentin. Giancarlo Pedote sera accompagné du skipper Tchèque Milan Kolá?ek. Un premier test grandeur nature pour la navigateur italien et son acolyte, toujours en phase de découverte et d’apprentissage du bateau dans sa nouvelle version. « Le fait de participer à la Rolex Fastnet Race va nous permettre de continuer d’avancer car depuis la sortie de chantier, nous avons navigué un peu tout seuls dans notre coin. Ce qui nous manque, c’est précisément de la confrontation et la course va clairement être une belle opportunité pour faire des comparaisons de vitesse, pour regarder ce que ça donne au près et pour tester différentes configurations », annonce le Florentin.

Troisième édition pour Giancarlo Pedote, la Rolex Fastnet est considérée comme l’une des grandes courses au large classique, car elle teste à la fois les compétences côtières et offshore, mais aussi la préparation du bateau et le potentiel de vitesse. L’occasion pour le bateau Prysmian Group de tester ses dernières évolutions. L’Imoca a en effet passé une bonne partie de l’hiver sur la banc pour bénéficier de modifications structurelles pour renforcer la coque, avec notamment de nouveaux foils.

“SAILING4OCEAN” POUR PROTÉGER LES OCÉANS

Plus récemment, le bateau a été équipé de capteurs capables de collecter des données sur différents paramètres dans les zones géographiques parcourues. L’objectif étant de surveiller l’état de santé des océans en collaboration avec la recherche scientifique du CMCC, des algorithmes d’intelligence artificielle et des technologies de détection brevetées par Prysmian Group.

Ces capteurs intègrent la technologie PRY-CAM, une solution innovante brevetée par le groupe. Elle permet de surveiller l’état de santé des eaux océaniques. Plus précisément, les données recueillies comprennent :
– la concentration de CO2 dans l’environnement, la pression atmosphérique de l’environnement, la température de l’eau, l’humidité de l’environnement, le point de rosée et le niveau de radiation de l’environnement.
– la position GPS du navire, la vitesse du navire, la température interne du navire.

« Lorsque j’ai parlé à Prysmian Group et au CMCC de mon désir de contribuer à la protection de l’océan en installant des capteurs à bord du bateau qui pourraient fournir à la communauté scientifique des données indispensables, j’ai été accueilli par des personnes enthousiastes, qui ont immédiatement offert leurs connaissances, leur temps et leur passion. Savoir que chaque fois que je m’entraîne ou que je participe à une compétition, je contribue à la préservation des océans est une motivation supplémentaire pour moi. Savoir que je peux le faire grâce au soutien de mon sponsor principal, qui m’accompagne depuis 17 ans, et d’un institut aussi important que le CMCC, est quelque chose qui va encore plus loin : je me sens encore plus accompagné à chacune de mes navigations en solitaire » explique Giancarlo Pedote.

En attendant de connaître les premiers résultats, il ne nous reste plus qu’à souhaiter bon vent à Giancarlo Pedote et à son équipe !

Pour suivre la course au plus près, rendez-vous sur :


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *