Photovoltaïque : ça décolle enfin !

C’est à Barentin, en Seine Maritime, que France Watt fabrique ses panneaux photovoltaïque. Sylvain Robillard, Directeur commercial de l’entreprise, nous explique pourquoi le marché du photovoltaïque est en pleine mutation et représente un enjeu pour la branche électrique. Un changement qui s’accompagne d’un nouveau rôle pour les fabricants comme pour les installateurs : aider et accompagner les entreprises et les particuliers à consommer moins et à produire moins cher.

Comment se porte le marché du panneau photovoltaïque ?

Sylvain Robillard : Le marché en France est en demi-teinte. Il est compliqué à cause d’une réglementation qui peine à trouver ses marques. Les contraintes sont telles que les assureurs ne répondent plus et comme ce qui n’est pas assurable, n’est pas vendable, on a des soucis sur des installations complexes et sur-mesure.

Le marché du particulier est un peu à la peine et nous sommes en concurrence avec des réseaux de vente qui jette le discrédit sur notre profession. C’est dommage, parce qu’à cause d’eux, beaucoup de gens se détournent de ce produit qui est pourtant une magnifique alternative aux autres solutions pour produire de l’énergie.

Comment voyez-vous les choses évoluer ?

Sylvain Robillard  : La France a pris des engagements en terme de production d’énergie propre. Le marché d’autoconsommation seul ou avec vente de l’excédent à EDF est une opportunité pour les années à venir. C’est un marché intéressant et enthousiasmant sur lequel tous les acteurs, (et les installateurs électriciens en premier), devraient se positionner.

Il faut commencer par faire du conseil et aider les foyers à comprendre comment ils consomment pour les aider dans un premier temps à mieux appréhender l’usage de leurs équipements électriques. A ce stade, l’installateur électricien est légitime et compétent. Il n’est plus dans l’exécution mais dans la recommandation. Ensuite vient l’étape de l’étude et du devis.

L’objectif est de créer une relation gagnant/gagnant/gagnant.
Je m’explique : gagnant pour le foyer qui va produire son électricité et faire de substantielles économies, gagnant pour l’électricien qui aura fait une installation et fidélisé un client et enfin gagnant pour la collectivité puisqu’on produit du courant propre qui préserve l’environnement.

Et d’un point de vue technique ?

Sylvain Robillard  : Il est également à prévoir une grosse évolution de la technologie dans les années qui viennent. On voit apparaître des tuiles solaires sur des constructions neuves et des panneaux qui deviennent de plus en plus invisibles sur les façades.

Reste un enjeu de taille : le problème des batteries. Nul doute que les progrès à venir se feront sur cet élément clé qui est désormais la clé de voute de ce marché de l’autoconsommation.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *