Pertes dans le milieu diélectrique des câbles isolés : tangente Delta

Pour les lignes dont la tension est supérieure à 30 kV, un nouveau facteur fait son apparition en raison des pertes dans le milieu diélectrique dues à l’isolant employé dans le câble.

La tan ? est appelée tangente de l’angle de pertes de l’isolant ou encore facteur de puissance de l’isolant. C’est le rapport entre la puissance Active et la puissance Réactive

Sa valeur dépend du matériau isolant, de la tension, de la fréquence et de la température.

L’application d’une tension à un câble, sans connecter de charge quelconque, produit trois phénomènes :

 1.- Un frottement dû à l’oscillation des charges dans les atomes de l’isolation en raison du champ alternatif, qui dégage également de la chaleur.

 2.- Un courant de fuite IW qui entraîne des pertes réelles se dissipant sous forme de chaleur.

3.- La charge du câble comme condensateur cylindrique d’armatures concentriques (conducteur et écran). Il s’agit dans ce cas d’une puissance réactive, sans production de chaleur.

Les phénomènes 1 et 2 entraînent des pertes de puissance active (PW) en phase avec la tension appliquée (U0) :


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *