Nouveau partenariat Association Elles bougent

La place des femmes dans l’industrie est un enjeu majeur pour le groupe Prysmian. Un objectif qui est partagé par l’association Elles bougent, puisque l’ambition de celle-ci est de renforcer la mixité dans les métiers de l’industrie. Nous en parlons avec Angelina Petit, Responsable développement RH chez Prysmian.

Est-ce que vous pouvez nous présenter, en quelques mots, l’association Elles bougent ?

C’est une association qui existe depuis 2006 et qui est née du besoin de recruter plus de femmes ingénieures, par les entreprises et notamment dans des secteurs en difficulté, comme l’industrie. Elles représentaient et elles représentent toujours, malheureusement, un faible effectif. L’ambition de l’association, depuis ses débuts, c’est de renforcer la mixité dans ces entreprises industrielles et technologiques, notamment en faisant découvrir les métiers d’ingénieure et de technicienne.

Concrètement, l’association va organiser divers événements, par exemple, des salons, des visites de sites, des rallyes et des conférences. Chaque action va avoir pour objectif de combattre les stéréotypes qui pèsent sur l’industrie et de permettre à des jeunes filles d’envisager des carrières dans des secteurs scientifiques et technologiques.

En quoi consiste aujourd’hui votre partenariat avec le groupe Prysmian ?

Alors, c’est un partenariat qui est très récent puisqu’il a démarré cette année. À travers cette collaboration, nous poursuivons plusieurs objectifs : le premier est de nous aider à recruter davantage de profils féminins. En effet, chez Prysmian, nous sommes convaincus des bienfaits au quotidien de la diversité et de la mixité des équipes, mais également sur différents types de sujets. Nous souhaitons également contribuer à faire de l’industrie un secteur qui soit plus mixte et plus égalitaire. C’est en lien avec notre ADN et par ailleurs, c’est un partenariat qui vient renforcer nos ambitions sociales.

Nous avons 3 ambitions sociales majeures dans ce domaine :

  • Le premier est d’atteindre la mixité de genre à hauteur de 50% dans les recrutements de best workers.
  • Le deuxième est d’avoir 30% minimum de femmes dans des rôles de management.
  • Enfin, le dernier, qui est un point important et partagé par beaucoup, c’est d’atteindre l’égalité salariale et d’arriver à un écart égal à 0.

Nous avons comme sous-objectif, de nous faire connaître du public de manière générale, mais aussi du public féminin. Cela n’est pas forcément simple lorsque l’on est une industrie et qui plus est, une industrie en B to B.

Vous étiez début février au Forum “Réseaux et Carrières au féminin”. Quel était l’objectif de votre présence ?

Notre objectif était de communiquer sur Prysmian, sur l’entreprise en général, mais également de travailler notre attractivité. Nous avons mis à disposition des visiteurs notre outil de réalité virtuelle pour permettre une immersion dans notre monde industriel et de montrer aux femmes et aux jeunes femmes, que notre industrie est moderne et que nous savons développer des technologies perfectionnées.

Nous avions également pour objectif de promouvoir des postes qui sont actuellement ouverts chez Prysmian, que ce soit en CDI, en alternance ou de proposer notre « Programme Graduate » : c’est un programme pour les jeunes diplômés qui leur permet d’effectuer une période de rotation en France, où ils découvrent pendant une année, 3 à 4 services différents et ensuite ils ont la possibilité de partir pour une mission de 4 ans à l’étranger, au sein de notre groupe.

partenariat elles bougent et prysmian group

Quelles sont vos prochaines actions, en partenariat avec Elles bougent ?

Nous sommes dans une phase de planification des prochaines actions, mais nous savons déjà que nous participerons à d’autres événements. Notre volonté est également de faire appel, en interne, à des collaboratrices désireuses de partager leur expérience de l’industrie et donc, de devenir marraine. La transmission, c’est vraiment quelque chose de clé. D’ailleurs, si elles viennent à lire cette interview et qu’elles sont intéressées, il ne faut surtout pas hésiter à me contacter, nous travaillerons le sujet ensemble.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *