Le P-Laser présenté au sommet Choose France 2023

Sur la photo de gauche à droite : Laurent Tardif, Conseiller Stratégique, Prysmian Group, Marcello Del Brenna, CEO Europe du Sud et de dos, Olivier Becht, Ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité et des Français de l’étranger.

Le 15 mai dernier, Marcello Del Brenna et Laurent Tardif étaient invités à Versailles pour participer au sommet Choose France 2023. Organisé par le Président de la République, cet événement vise à soutenir l’attractivité des entreprises du territoire. Cette année, le thème de cette rencontre était la transition énergétique, l’occasion pour le groupe Prysmian de présenter le projet d’investissement CAPAPLASER.

CAPAPLASER, c’est le nom donné au projet qui permettra d’augmenter la capacité de production du câble écologique P-Laser développé par le groupe Prysmian.

Pour soutenir ce développement, Prysmian a investi 61 millions d’euros sur le site de Gron, en Région Bourgogne-Franche-Comté et a reçu un soutien public de 5,16 millions d’euros dans le cadre de l’accompagnement « Aide à l’investissement de l’offre industrielle des énergies renouvelables » France 2030.

Ce financement est un soutien essentiel pour la pérennisation des ambitions sociales, environnementales et économiques du groupe sur l’ensemble de ses 10 sites sur le territoire. En effet, l’ambition du programme CAPAPLASER est de créer une nouvelle offre industrielle pour la production de câbles électriques à très haute tension de courant continu. Les objectifs sont clairs :

  • Augmenter la capacité de production du site de Gron de 17 000 tonnes ;
  • Moderniser ses infrastructures ;
  • Accompagner les besoins et la croissance du marché en France et en Europe dans le contexte de la transition énergétique ;
  • Positionner et pérenniser le site de Gron comme d’excellence mondiale pour les câbles électriques à très haute tension.

Le projet s’appuiera également sur l’innovation technologique P-Laser et apportera une réponse adaptée aux spécificités du marché du transport de l’électricité sur de longues distances :

  • Diminution des pertes en ligne ;
  • Augmentation de la capacité de transport grâce à ses performances thermiques ;
  • Process avec une empreinte carbone réduite.

Il y a quelques mois, nous avions rencontré Jacques Berdala qui nous parlait de l’innovation P-Laser et des besoins conjointement liés au German Corridor.

Jacques Berdala, Directeur des opérations German Corridor et Responsable des nouveaux projets très haute tension (THT) Gron et Montereau et Groupe :

En effet, nous avons reçu une aide de la part du gouvernement, dans le cadre de « France 2030, Les Territoires en actions » pour nous soutenir dans cette voix et envoyer un message très positif au groupe Prysmian. Notre objectif est de continuer à favoriser les sites qui sont dans cette démarche. Nous allons notamment augmenter la capacité du site de Gron pour la production de câbles très haute tension. Nous allons investir significativement pour la production de futures commandes de P-Laser, soit 60 millions d’euros et 74 embauches à la clé. Une fois que le projet sera fini, nous aurons une capacité supplémentaire de 17 000 tonnes de câble très haute tension. Notre carnet de commandes est plein jusqu’en 2027.”


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *