France Relance : un plan porteur d’espoir pour le BTP

6,7 milliards d’euros : c’est la somme allouée par le plan de relance pour la rénovation énergétique des bâtiments privés et publics. Une annonce qui donne le sourire aux professionnels du BTP.  

Basé sur l’écologie, la compétitivité et la cohésion, le plan France Relance, d’une valeur de 100 milliards d’euros, a pour vocation de préparer la France de 2030. 

Visant une économie plus durable et plus économe des ressources naturelles, France Relance souhaite accélérer la dynamique de rénovations des logements et bâtiments et éradiquer les passoires thermiques. Une bonne nouvelle pour le secteur du BTP qui verra ainsi son activité booster ! 

Une des mesures importantes du volet écologie est notamment l’ouverture du dispositif MaPrimRénov’ à tous les ménages ainsi que son rehaussement de 2 milliards d’euros. Cette annonce rendra accessible la transition énergétique aux plus grands nombres et favorisera la rénovation globale. 

En parallèle du marché des particuliers, la rénovation thermique des bâtiments publics, des logements sociaux ou encore des TPE/PME est aussi prévue. Elle sera permise, selon les cas, par des aides versées aux collectivités, via des appels à projets, ou encore par des financements directs de l’État. Les lourdes réhabilitations de bâtiments, logements ou friches également prévues permettront aussi de générer de l’emploi.

Seule ombre à ce tableau encourageant, la construction neuve, qui décline depuis le confinement et ne fait l’objet d’aucune mesure de relance dans le plan présenté. 

Olivier Salleron, président de la FFB, salue le soutien du plan de relance au secteur du bâtiment, et assure que la profession est prête à répondre à la demande. Le gouvernement, de son côté attend un engagement rapide de la part des fédérations, afin de mettre en application, le plus vite possible, les mesures annoncées. 

La fibre et le numérique également concernés

La formation et le recrutement, vecteurs essentiels de cette réussite, font d’ailleurs l’objet de mesures particulières dans le volet cohésion du plan.  En plus de l’aide à l’embauche déjà mise en place cet été, le plan prévoit également une augmentation du nombre de formations qualifiantes pour les jeunes ainsi qu’un renforcement des compétences des actifs au travers de la formation professionnelle. 

Dans son volet compétitivité, France Relance porte une attention particulière aux TPE/PME qui représentent un tiers de l’activité. Parmi les mesures, la baisse des impôts de production ainsi que le renforcement des fonds propres permettront de faciliter leur croissance et leur investissement. 

Un plan de relance que l’on peut juger positif pour le BTP.  De son côté, la fibre n’est pas en reste non plus. Considérée comme un élément primordial de résilience en ces temps de crise, une enveloppe de 240 millions a été décidée. Elle est destinée à renforcer le plan France THD pour son déploiement dans le pays. 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *