Formation des salariés : ce qu’il faut savoir sur le CPF

par

dans

Remplaçant le DIF (Droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015, le Compte personnel de formation (CPF) est accessible dès l’entrée sur le marché du travail et jusqu’à la retraite. Il vise à donner aux salariés (comme aux demandeurs d’emplois) les moyens d’évoluer professionnellement au travers de formations qualifiantes. Comment cela fonctionne-t-il ?

 

Qu’entend-on par formations qualifiantes ?

Une formation qualifiante permet d’acquérir des « compétences attestées » par un diplôme, un certificat de  qualification professionnelle, une certification, un titre professionnel ou une habilitation. Il s’agit également de formations correspondant « aux besoins de l’économie prévisibles à court ou moyen terme et favorisant la sécurisation des parcours professionnels des salariés. »

 

Comment vérifier si la formation souhaitée est éligible au CPF

  • Choisissez votre statut (salarié/ en recherche d’emploi / en contrat de sécurisation professionnelle)
  • Sélectionner le type de formation souhaitée (formation / CléA – certificat officiel / VAE- Validation des Acquis de l’Expérience)
  • Munissez-vous du code APE ou du code NAF de votre entreprise actuelle (indiquée sur votre dernière fiche de paie)

 

Le salarié a-t-il besoin de l’autorisation de son employeur ?

La formation peut être réalisée sur le temps libre du salarié ou sur son temps de travail. Dans ce dernier cas, l’employé doit demander l’autorisation de son employeur tant concernant le choix de la formation que concernant les dates. La demande doit être réalisée par écrit au moins 60 jours avant le début de la formation si celle-ci dure moins de 6 mois et au minimum 120 jours si celle-ci dure 6 mois ou plus. A noter que toute absence de réponse de la part de l’employeur dans un délai de 1 mois équivaut à une acceptation de la demande.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *