Focus sur les bornes IRVE

Que se cache-t-il derrière le nouveau marché des IRVE ou Infrastructures de Recharge pour Véhicules Électriques ? Offrant de nouvelles perspectives d’emploi aux électriciens, il impose tout de même certaines qualifications.

Tous les constructeurs se sont mis à l’électrique et les besoins en borne de recharge sont considérables. En 2019, la loi d’orientation des mobilités a prévu un pré-équipement minimal de ces bornes pour tous les bâtiments neufs où pour tous ceux bénéficiant d’une rénovation complète.

L’objectif ambitieux de 200 000 bornes publiques à l’horizon 2022 laisse entrevoir de belles perspectives de nouveaux marchés pour tous les électriciens.

Mais attention, électricien IRVE est un métier qui nécessite quelques qualifications. Pour pouvoir répondre à un appel d’offre et installer ces bornes de recharge, il est impératif de suivre une formation pour l’obtention de la qualification IRVE.

Depuis le 14 janvier 2018, il est indispensable de se former en IRVE selon 3 niveaux de formations qui rentrent dans le cadre du décret : la formation de base, le mode expert ou la formation spécifique pour l’installation des recharges rapides. Ces formations doivent être agréées par un organisme accrédité comme l’AFNOR ou QUALIFELEC. La mention IRVE est attachés à la durée de validité de la qualification. Elle est valable pour une durée de 4 ans au maximum.

Si vous êtes intéressés par la qualification, rendez-vous sur le site de l’AFNOR ou de Qualifelec. La majorité des démarches se font directement en ligne.

Retrouvez ce focus sur les bornes IRVE directement dans Plug’In, le podcast du Prysmian Club, ainsi que d’autres rubriques sur votre secteur !


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *