Éclairage extérieur du petit tertiaire : coup de projecteur sur la nouvelle norme

L’éclairage des locaux professionnels et bâtiments tertiaires est soumis à une norme européenne : la NF EN 12464-2.

La lumière et l’éclairage sur les lieux de travail sont régis par la norme NF EN 12464-2. Ses objectifs ? Garantir le confort et les performances visuelles des utilisateurs. L’ensemble des zones d’exercice et types d’activités ainsi que les tâches visuelles les plus courantes ont donc été répertoriés de façon à définir les exigences. La seconde partie de la norme porte précisément sur l’éclairage extérieur. Il ’agit de qualifier la qualité et la quantité d’éclairage nécessaires pour qu’une tâche visuelle soit effectuée dans les meilleures conditions.

Mauvais éclairage : quelles conséquences pour l’usager ?

La norme NF 12464-2 introduit la notion de “lumière indésirable”, qui limiterait voire empêcherait la bonne perception de l’environnement et pourrait conduire à l’éblouissement. En effet, l’éclairage d’extérieur peut provoquer des manifestations gênantes, de l’inconfort, voire un phénomène de pollution lumineuse. Ainsi, un bon éclairage extérieur doit contrôler le niveau de nuisance.

Les 4 critères imposés par la norme

  1. Le niveau d’éclairement moyen à maintenir sur la surface de référence de la zone de travail en extérieur,
  2. L’uniformité d’éclairement,
  3. La limite d’éblouissement d’inconfort,
  4. L’indice de rendu des couleurs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *