90 ans du site de Montereau-Fault-Yonne

Les 90 ans du site Prysmian Group de Montereau-Fault-Yonne (77) ont été fêtés les 15 et 21 avril derniers. L’occasion pour les équipes, leurs familles ainsi que les clients et partenaires présents de visiter l’usine et de passer un moment privilégié et convivial. Pierre Eugenio Trigemini, Directeur du site de Montereau nous fait son retour sur le programme riche de ces 2 événements majeurs pour le site puis revient sur les enjeux stratégiques de l’usine au sein du groupe Prysmian.

Le 15 avril, la journée était destinée aux collaborateurs et à leurs familles ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

La journée s’est déroulée comme une journée « portes ouvertes ». Nous avons reçu près de 800 personnes, des collaborateurs et leurs familles qui ont pu découvrir l’usine d’une façon originale, mise à l’arrêt pour l’occasion.

Nous avons aménagé le site en deux parties.

Tout d’abord, un village central composé d’une quinzaine de stands d’animations. Il y avait une scène centrale musicale. 2 groupes se sont produits et ont donné le rythme tout au long de l’après-midi ! Une ambiance résolument festive dans la même lignée que les festivals.

Il y avait bien sûr les visites du site plébiscitées par les familles, et surtout par les enfants ! Notre volonté était de permettre à tous, y compris les plus petits, de profiter de ces visites exclusives, malgré la taille XXL du site. Pour cela, quatre circuits de visites distincts ont été définis et les trajets réalisés en petits trains pour le plaisir de tous !

Différentes zones de production de l’usine ont été rendues accessibles pour l’occasion : production de câbles à fibre optique, de câbles énergie basse, moyenne et haute tensions ainsi que sur l’activité logistique du port.

A la fin de la journée, après le discours anniversaire de la Direction, a eu lieu le tirage au sort de la tombola géante 90 ans puis la photo anniversaire en groupe à l’aide d’un drone.

Ce fut une belle journée, malgré un temps mitigé. Nous avons eu des retours très positifs de la part des collaborateurs présents. Un succès !

Quel était le programme de la journée du 21 avril ?

Nous avons accueilli 70 partenaires dont des clients et des élus locaux, qui ont pu découvrir ou redécouvrir le site de Montereau. Un format plus classique du site en fonctionnement, mais toujours aux couleurs des 90 ans !

Après le traditionnel discours d’accueil et de sécurité des invités, les visites se sont déroulées avec des parcours dans les secteurs de la haute tension et des télécoms.

Les invités ont ensuite découvert le port de Varennes, récemment rénové pour la logistique du câble fabriqué sur Montereau pour le projet German Corridor. Une manutention XXL qui nécessite des engins capables de soulever des tourets pesant jusqu’à 100 tonnes pour le transport par barge, direction l’Allemagne !

Le discours anniversaire de la Direction a ensuite été l’occasion pour Franck Baron et Marcello Del Brenna de dire quelques mots sur les futurs projets qui attendent le site de Montereau : la transition énergétique, le développement durable entre autres.

En effet, le site de Montereau est le plus grand site du groupe Prysmian, parmi les 108 sites dans le monde, en termes de surface, d’employés et de production.

Aujourd’hui le site de Montereau, depuis son entrée dans le groupe Prysmian en 2018, est devenu le «?navire amiral?» du Groupe en France (et même en Europe). Pouvez-vous nous raconter l’histoire du site et en quoi est-il précurseur ?

Citons tout d’abord le domaine de l’isolation des câbles?dans lequel le site fait vraiment figure de pionnier.

Il faut mesurer le chemin parcouru depuis la fondation de la Silec, dans les années 30. A l’époque les tout premiers câbles étaient isolés avec du papier et transportaient des puissances de 6 000 volts. Aujourd’hui, ils ont une capacité jusqu’à 500?000 volts…. Une évolution et même, une révolution menée ici à Montereau, depuis l’utilisation du caoutchouc naturel, puis des isolants synthétiques, en passant par la construction, dans les années 60, d’une tour de 50m de haut qui a permis l’extrusion simultanée des 3 couches nécessaires à la fabrication de câbles de plus de 90 000 Volts.

Ces différentes innovations ont permis au site de Montereau d’être le premier à franchir progressivement les «?paliers technologiques?» de tension (de 63KV en 1962 jusqu’à 500kV en 1995).

C’est ainsi que la Silec est très vite devenue un leader reconnu dans les câbles à haute résistance mécanique, jusqu’à équiper de câbles spéciaux les expéditions de Paul-Emile Victor en Terre Adélie ou le paquebot France?! Certains de ces câbles, fabriqués depuis les années 60, le sont encore aujourd’hui, avec de nouvelles applications comme les éoliennes…

Un autre domaine, celui des câbles Télécom, est un deuxième exemple de la capacité du site de Montereau à se réinventer,?avec l’avènement du câble téléphonique puis de la fibre optique.

Un chiffre?: dans les années 70, l’usine a fabriqué chaque mois 750?000 km de paires de fils pour répondre aux commandes du ministère des PTT, qui cherchait à rattraper le retard de la France dans l’équipement du territoire national en téléphone. Il s’agissait d’un réseau cuivre.

Aujourd’hui la Silec maîtrise une prouesse technique, la fabrication des câbles optiques Flextube dédiés aux réseaux très haut débit et ayant la faculté de se déployer dans tous types d’environnement. Leur technologie innovante a été sélectionnée par la commission gouvernementale du ministère de l’Industrie pour représenter le département de Seine et Marne dans le cadre de la Grande Exposition du Fabriqué en France à l’Élysée en 2021. Une reconnaissance amplement méritée?!

 

La sécurité est une priorité absolue pour le groupe Prysmian. Que mettez-vous en place pour réduire au maximum les accidents sur le site ?

Déjà, nous communiquons beaucoup. Nous mettons en place des actions techniques qui permettent d’améliorer les conditions de travail et de réduire les blessures. Au-delà de la communication et des actions, nous travaillons beaucoup sur l’aspect culture « sécurité ». Nous nous appuyons également sur la sensibilisation des collaborateurs, par le biais de bilans hebdomadaires et de bilans HSE*. Ces bilans sont ensuite redescendus quotidiennement aux chefs d’ateliers et chefs d’équipes. Les résultats sont ensuite partagés avec tout le site. Cela représente un très gros effort en termes de communication, car le site de Montereau compte plus de 1000 collaborateurs.

Nous mettons un point d’honneur à pérenniser la « vigilance partagée ». C’est-à-dire que si un collaborateur voit une situation dangereuse comme, par exemple un salarié qui ne porterait pas correctement ses EPI, ou encore descendrait l’escalier sans tenir la rampe, il est de son devoir d’alerter et de dire « attention ». C’est sur cet esprit de bienveillance que nous travaillons.

Sur le plan environnemental, comment le site de Montereau s’inscrit-il dans une démarche vertueuse ?

Côté environnement, nous travaillons déjà beaucoup sur la réduction de la consommation énergétique. Cela passe par des investissements comme le remplacement des bruleurs de notre chaudière, qui consomment moins de gaz mais qui gardent la même performance en termes de chaleur. Nous veillons aussi à éteindre les lumières lorsque nous partons des ateliers ou des bureaux, tout comme les machines qui ne tournent pas pendant plusieurs jours.

Nous travaillons par ailleurs beaucoup sur des actions techniques qui réduisent la déperdition de chaleur à l’intérieur des ateliers. Nous avons ainsi fortement réduit la consommation du gaz nécessaire pour le contrôle des câbles à très haute tension, nous le remplaçons dorénavant par de l’air synthétique qui n’est pas polluant.

Pour conclure, nous nous efforçons depuis 2 ans de recycler les déchets de nos matières premières pour pouvoir les réintégrer, soit en les recyclant en interne, soit en utilisant des entreprises extérieures. Ces déchets, après transformation, sont réintégrés dans nos câbles. L’objectif, d’ici fin 2025, est de pouvoir intégrer dans nos câbles au moins 20% de produits recyclés qui proviennent de nos matières premières.

*Hygiène Sécurité Environnement


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *