450 jours sans accident de travail sur le site Prysmian de Côte d’Ivoire

Ce n’est pas la première fois que le groupe Prysmian félicite l’ensemble des équipes d’un site pour avoir passé le cap des 1 an sans accident de travail. Il y a quelques mois, en effet, le site de Calais était récompensé pour ses nombreux efforts afin de favoriser la sécurité au quotidien.  

Sur le site de Côte d’Ivoire, cela fait plus de 365 jours que l’usine n’a pas connu de nouveaux accidents de travail, 450 jours exactement. Une stratégie payante qui repose sur cinq piliers, selon le Directeur Général du site Frédéric Tailheuret :  

  1. La sécurité : tout est mis en œuvre pour favoriser les démarches individuelles et travailler sur la culture de la sécurité.
  2. L’analyse post-accident : reconnaître sa responsabilité dans un esprit de bienveillance et de prise de hauteur.
  3. L’exemplarité de la part de l’équipe encadrante.
  4. L’implication systématique dans l’analyse des écarts et la favorisation d’initiatives pour améliorer les process.
  5. Les conditions de travail : ergonomie des pauses, répétition des défauts, comportement des gestes et postures. 

Chez Prysmian Group, la sécurité n’est pas juste une affaire de règlement, c’est une culture d’entreprise. De nombreux moyens sont mis en place pour sensibiliser et inclure les collaborateurs dans les process. Comme nous l’explique Colombe Nguessan, Responsable Hygiène Sécurité Environnement, il s’agit avant tout de former les encadrants et de partager les bonnes pratiques.  

Dans une stratégie d’amélioration constante, une évaluation a été menée avec l’aide de tout le personnel. Cette dernière a permis de faire ressortir un plan d’actions, notamment de mettre en place des relais sécurité et de responsabiliser les encadrants, avec une sensibilisation plus poussée sur le terrain. Suite à cela, le quart d’heure sécurité a été mis en place et est animé par des relais sur le terrain qui permettent d’influencer les comportements. 

Un autre exemple de bonne pratique intégré par l’ensemble des équipes : les alertes sont remontées directement au service QHSE afin de ne pas pointer directement la personne mais toujours de travailler dans un esprit constructif et d’amélioration continue. 

Les équipes ont été récompensées pour leurs efforts à l’occasion d’une cérémonie en juillet dernier. Un trophée a même été remis à Frédéric Tailheuret, Directeur Général de site et Pascal Cousaud, Directeur Général Adjoint par Monsieur le représentant du ministre de l’Emploi et de la protection sociale. 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *